Nos dernières nouvelles : Articles / Facebook

Nos derniers articles :

 ADELINE DIEUDONNÉ EST VENUE NOUS PRÉSENTER SON LIVRE LA VRAIE VIE ! 

Il y a encore un mois, Adeline Dieudonné était une Bruxelloise tout ce qu’il y a de plus normal. Mais ça c’était avant : avant la sortie de La Vraie Vie son premier roman, avant de recevoir le prix Fnac, le prix Plume, le prix Filigranes, avant d’être en lice pour le Goncourt, le Goncourt des lycéens, le Renaudot, le Renaudot des lycéens… Et oui, tout cela en à peine un mois et c’est à peine croyable.

Votre livre a tout d’un conte, tout comme ce qui vous arrive actuellement. Comment l’incroyable histoire de La Vraie Vie a-t-elle débuté ?

C’est grâce à Stéphane, mon attachée de presse. Elle se trouve être la maman de la meilleure amie de ma fille. On s’est rencontrées comme ça et au détour d’une conversation, elle m’a appris qu’elle est attachée de presse littéraire. Je lui ai donné une de mes nouvelles à lire en lui disant : « tiens je sais que tu es un peu dans le milieu, dis-moi ce que t’en penses ». Elle l’a lu et puis elle est revenue vers moi en me disant que je tenais quelque chose et qu’elle aimerait le faire lire à une éditrice française.  C’est ainsi que mon manuscrit s’est retrouvé dans les mains de Julia Pavlowitch, l’éditrice de l’Iconoclaste.  Et là, tout s’est emballé.

Qu’est-ce que ça fait de gagner un prix, puis deux, puis trois… ?

C’est complètement dingue ! Moi, j’ai une formation de comédienne et je n’ai pas forcément réussi en tous cas, je n’ai jamais gagné ma vie. J’étais habituée aux castings qui s‘enchaînent et qu’on ne réussit pas. Où on nous dit souvent « ouais t’es sur la liste, le réalisateur a adoré ». Et puis ce n’est pas toi !  Donc, j’ai tellement l’habitude de pas avoir été choisie que là oui c’est vraiment incroyable. Tout à coup, c’est moi qui suis choisie…

Le meilleur souvenir depuis le début de l’aventure ?

Le moment où j’ai eu l’Iconoclaste au téléphone, je suis chez moi et Julia me dit : « c’est bon Adeline, on le prend ».  Et là, c’était juste la folie furieuse !

Un secret de réalisation à nous confier ?

Vous me croirez si vous voulez, mais j’ai écrit la plupart des pages de ce livre dans un café avec du métal dans les oreilles !



LE MINISTRE RENÉ COLLIN ET SON ÉQUIPE ONT CHOISI LE LOUNGEATUDE !

Chaque année, le ministre wallon de l’Agriculture René Collin organise une journée de rencontre et découverte pour son équipe.  Cette saison, l’homme a décidé de la dédier aux agriculteurs, à leurs productions vendues à la ferme et à la dégustation de leurs produits du Brabant Wallon.

 Après une matinée passée à la ferme des Noyers, fidèle collaborateur de notre chef Pascal Marcin, ils sont venus découvrir la cuisine de Loungeatude. Notre chef et son équipe leur ont concocté un menu spécial composé uniquement de produits locaux.

L’avis du ministre René Collin sur Loungeatude 

«  Le menu élaboré par le Chef, Pascal Marcin, a ravi les papilles des participants éblouis par les raffinements de votre établissement.  Il est de ces lieux rares mais si beaux qui invitent aux bonheurs de tous les sens. »

Ministre René Collin

 


NOTRE SOMMMELIER  EN VISITE CHEZ KUEHN

Dès qu’il le peut, notre sommelier prend la route à la découverte des vignobles en France, en Italie… l’objectif ? Aller à la rencontre de passionnés, rechercher l’authenticité, découvrir de nouveaux domaines, de nouveau cépages pour enrichir la carte des vins du Loungeatude. Il n’a pas peur de le dire, il aime qu’un vin est une histoire, une identité forte.

Kuehn, dans l’élite des Vins d’Alsace

Cette fois-ci, nous le retrouvons chez Kuehn parti à la découverte de ce célèbre domaine alsacien et de ses magnifiques caves souterraines. Sa  renommée, au-delà du cépage, provient du micro-climat, de l’exposition, de  la méthode ancestrale et du profil géologique. La singularité des vins de Kuehn issus de ces terroirs détermine  leur classement dans l’élite des Vins d’Alsace.


 LOUNGEATUDE RÉCOMPENSÉ : la cuisine locale et savoureuse de Loungeatude
saluée par l’édition 2018 du célèbre guide  Gault&Millau !

pascal

gaultmillauLa très attendue édition 2018 du Guide Gault&Millau a été présentée lundi soir à Anvers devant plus de 800 convives issues du monde de la restauration. L’occasion pour le guide de livrer son palmarès. Loungeatude a été récompensé par un 13/20 et une toque “Coup de coeur” du guide :

« Cette adresse qui fait le plein d’hommes d’affaires et de professeurs néo-louvanistes, a connu plusieurs chefs. Certains inspirés, d’autres moins. Inutile de dire que l’arrivée de Pascal Marcin, bien connu des gastronomes brabançons (Dolce, Koru,…) a été accueillie avec joie. Et ce d’autant plus que Paul van Havere, le propriétaire, a eu l’intelligence de lui laisser carte blanche. Dès lors, que ce soit sur l’agréable petite terrasse ensoleillée ou dans l’un des espaces feutrés de ce restaurant au décor soigné, on profite d’envois réussis tels que le Coq des Prés sur un petit feuilleté aux anchois et ananas, un filet de sébaste en croûte d’herbes rafraîchi d’un tartare d’huîtres ou, plus classique, une impeccable croquette aux crevettes. Sélection vineuse encore fort classique mais internationale qui a l’avantage d’en proposer pour tous les goûts. »

Gault&Millau 2018

Ce résultat  est le fruit d’une belle collaboration entre notre équipe de salle gérée par notre sommelier et notre maître d’hôtel  ainsi que notre équipe de cuisine conduite par notre chef Pascal Marcin.  Adepte des circuits-courts, il prône une cuisine locale et savoureuse.  Chaque mois les suggestions changent et évoluent.  Le sommelier et Pascal Marcin élaborent  ensemble les accords mets et vins les plus délicats pour nos clients.

 La reconnaissance du célèbre guide est également saluée par Paul van Havere, concepteur-propriétaire de l’établissement :  « C’est une très bonne nouvelle, notre établissement célèbre la qualité et le respect du produit avant tout. Nous restons un établissement où la convivialité est mise à l’honneur, nous vous recevons comme à la maison ».

Dans votre restaurant Loungeatude, la carte s’adapte au gré des saisons. La majorité de nos produits sont faits maison. Ceux qui ne le sont pas proviennent de nos producteurs locaux et responsables tels que La Ferme aux Sources pour nos fruits et légumes où encore, la boucherie bio de La Ferme des Noyers pour notre viande.  Toutes nos préparations sont systématiquement conçues avec des produits frais et de saison  livrés au quotidien.  Nous évitons ainsi le gaspillage et les pertes tout en assurant qualité et constance.

Cette récompense de Gault&Millau est un réel honneur pour notre équipe.  Chaque jours, nous travaillons main dans la main avec des collaborateurs et des producteurs passionnés : Loungeatude se veut et restera un restaurant où l’on prend le temps.



Loungeatude chez Gérard Bertrand, l’empereur des vins du sud

C’est devenu une tradition, chaque année l’empereur des vins du sud Gérard Bertrand, invite 8 sommeliers venant des 4 coins du monde. Pendant deux jours, ils découvrent le domaine et l’équipe qui entoure le célèbre vigneron.  Cette année,  le  sommelier du LOUNGEATUDE a participé à cette incroyable aventure.

Un mois avant son départ pour l’un des plus beaux vignobles français, le sommelier reçoit une invitation de Vasco, la référence en importation de vin en Europe. Le jour J, il monte dans un avion direction Carcassonne en France. Sitôt arrivées, l’équipe rencontre le maître de chai et visite le Château l’Hospitalet où, un grand barbecue est organisé dans la propriété de Gérard Bertrand.

 L’info à retenir : Le vignoble de Gérard Bertrand rassemble plus de 600 hectares et produit près de 20 millions de bouteilles par an, distribuées dans 150 pays.

L’après-midi est dédiée à la découverte du domaine Cygalus, Gilles, le sommelier de Gérard Bertrand effectue la visite. Le moment est précieux, l’équipe de Gérard Bertrand partage ses techniques centrées autour de la biodynamie. La biodynamie se développe en France durant la seconde moitié du 20ème siècle. Cette méthode se base sur le concept d’un domaine agricole en le considérant dans sa gestion et son exploitation comme un organisme vivant autonome. Développée et expérimentée par les agriculteurs, cette méthode utilise des préparations à base de plantes afin de favoriser le processus végétatif et limiter le développement des parasites dans le sol.

Le sommelier aura ensuite la chance de passer la soirée au Clos D’Ora,le domaine fournissant le premier grand cru du Languedoc. Le dîner a été concocté par un chef étoilé. « Ce fut un excellent moment, un jeu de dégustation nous a été proposé, avec chaque plat nous avons pu découvrir les différents derniers cépages de Gérard Bertrand comme le Château l’Hospitalet, le Minervois où encore, le domaine Sauvageonne » confie le sommelier.

À la fin du repas, pour fêter les 30 ans de son vignoble et mettre un point d’honneur à la visite, Gérard Bertrand a ouvert une bouteille numéro 3 de Rivesaltes 1914 (seulement 30 bouteilles ont été produites).

Une master class a eu lieu le lendemain, les maîtres sommeliers se sont réunis pour déguster et noter les 9 derniers grands crus de Gérard Bertrand.

Le coup de cœur du sommelier :

« Ce qui nous marque en tant que Maître Sommelier lorsque l’on arrive chez Gérard Bertrand c’est le respect de la terre, et cette importante reconversion à la biodynamie. Il faut savoir qu’il n’y a aucune mécanisation, au sein des domaines, tout est fait avec des mulets. La terre est travaillée avec délicatesse en suivant un calendrier lunaire. En partant à la découverte de ce domaine, j’avais quelque part envie de vérifier si la quantité était au service de la qualité et c’est incontestablement le cas ».

fr_caroussels_image_30

Gérard Bertrand


LOUNGEATUDE EST« FAIR-PLAY» !

L’actualité belge ne nous laisse pas de répit, pas un seul jour sans qu’une affaire de corruption sorte. Publifin, Telenet, le Samusocial, plus on suit la politique, plus les affaires laissent des traces… et pourtant la corruption n’est pas qu’une affaire de politique. Le secteur de l’HORECA est lui aussi, profondément touché. L’introduction de la fameuse « black box » devrait pourtant permettre de faire le ménage. Le label « Fair-play » créé par la BRA (Belgian Restaurants association) à pour vocation de mettre en valeur les établissements qui respectent la  nouvelle législation imposée aux restaurateurs, LOUNGEATUDE est fier d’en faire parti et de travailler quotidiennement en totale transparence.

bra1

A l’initiative d’une trentaine de restaurateurs, chefs et propriétaires de restaurants, la Belgian Restaurants Association est née dans l’optique de créer une association nationale des restaurateurs belges, pour ceux-ci. La BRA met les pieds dans le plat, elle plaide pour une concurrence saine entre restaurateurs. Miguel Van Keirsbilck, son secrétaire général défend l’idée qu’une cuisine artisanale de qualité, réalisée essentiellement à partir de produits frais est au coeur des préoccupations de l’association. Une cuisine que les restaurateurs souhaitent conserver et qui nécessite une main d’oeuvre et un savoir-faire important. Ce dernier confie « si l’on veut garder un service de qualité il faut que tous les restaurateurs travaillent dans des conditions de compétition fair-play ». Autrement dit, Il faut mettre fin à la concurrence déloyale qui représente incontestablement la bête noire du secteur.

BRA5

Lorsque la BRA vient toquer à la porte du Loungeatude, Paul van Havere son propriétaire prend conscience qu’il s’agit de la première association qui détient comme seul et unique but de défendre les intérêts des restaurateurs « Avant cela, je ne me sentais pas du tout défendu. C’est pourquoi j’ai répondu favorablement a leur appel et j’ai décidé de m’impliquer personnellement au sein de l’association ».

La BRA se donne 5 objectifs pour exercer un lobbying « précis, puissant, capable de faire bouger les lignes »

1 – Diminuer radicalement les cotisations sociales sur les salaires via l’adoption de forfaits

2 – Assouplir les règles relatives au temps de travail pour qu’elles intègrent la réalité du métier de restaurateur

3 – Apporter des solutions pour les surcoûts engendrés par le statut unique employés-ouvriers

4 – Améliorer la déductibilité des frais de restaurants pour les entrepreneurs et les particuliers

5 – Simplifier et alléger les systèmes de mesure et de contrôle

Ces restaurants fair-play méritent d’être mis en valeur, retrouvez la liste des restaurants sur http://www.belgianrestaurantsassociation.be/fr/restaurants

Notre fil d’actualité Facebook :

Loungeatude : facebook-nous-suivre

3 days ago

Thomas, notre barman et mixologiste a décidé de mettre la pomme à l’honneur. Découvrez ce fruit sublimé dans sa version alcoolisée en AppleTini (vodka Zubrowka, liqueur de pomme, jus de pomme, jus de lime) ou dans sa version soft Pomme d’amour (jus de pommes, de canneberge, sirop de vanille, d’orgeat et soda).🍏🍸

LIKE
LOVE
HAHA
WOW
SAD
ANGRY
4 days ago

Très bel article sur Loungeatude et notre chef Pascal Marcin dans le Cook Magazine 2018 !
Pour découvrir l'article : https://bit.ly/2AazcGH

LIKE
LOVE
HAHA
WOW
SAD
ANGRY
1 week ago

L’automne et son lot de plaisirs culinaires débarque dans les cuisines de Loungeatude. Les saveurs automnales sont indiscutablement un bonheur pour le chef Pascal Marcin et son équipe : fruits des vergers, gibier, courges… Tous représentent une véritable richesse odorante et gustative ! Pour réserver votre table : https://www.loungeatude.be/reservation/

LIKE
LOVE
HAHA
WOW
SAD
ANGRY
1 week ago

Notre carte des boissons s’est étoffée :
découvrez un nouveau rhum, le Millonario Solera
15 ans Reserva Especial. Dégustez sans tarder
ce rhum mélasse péruvien vieilli en fût de chêne !

LIKE
LOVE
HAHA
WOW
SAD
ANGRY
1 month ago

LIKE
LOVE
HAHA
WOW
SAD
ANGRY